La CACHAÇA : son histoire(Part I)

Au  début du XVIe siècle, les colons portugais ramènent de la canne à sucre au Brésil pour la cultiver. Les terres étant fertiles et vastes, il fallait amener de  la main d’œuvre pas chère et bien portante. Au départ, c’étaient les Amérindiens mais ils préféraient se suicider que d’être leurs esclaves. 

 

Puis, ils firent venir les esclaves d’Afrique. Ceux-ci  à cause du dur labeur et  pour leur donner de la force et de l’énergie, faisaient bouillir le jus de canne pour le boire et la nommait « garapa ».

 

Les colons utilisèrent cette boisson pour calmer les esclaves lors de la traite négrière, lorsqu’ils étaient transportés par bateaux ou pour apaiser les révoltes.  La "garapa"  prit le nom de "cagaça"  considéré comme du déchet de  sucres fermentés pour fabriquer du  vin de canne.

 

Ce fut un succès pour la cagaça qui devient même une monnaie d’échange contre des esclaves noirs d’Afrique.

 

Puis au fur et à mesure, elle est nommée cachaça qui  devient très populaire, elle représente un des produits culturels pour le développement et modernisme du Brésil.

 

A savoir :

 

 

  • La cachaça a aussi sa fête nationale, le 13 septembre
  • Le Brésil produit environ 1,2 milliard de litres de cachaça par an.
  • Il existe plus de 5 000 marques de cachaça au Brésil.

 

(source : blog de comptoir des voyages)

 

 

https://www.rhum-and-sens.com/   
 

Facebook: Rhum et Sens
 

 

Rhum&Sens

 

créée en 2014

 

est une marque de rhums dédiée aux femmes.

 

 

 

 

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.